AIRE 21

Le Tonnerre est associé à la Mission Locale du Pays de Brest et à l’association France Bénévolat dans le cadre d’un programme d’insertion et/ou de réinsertion à la vie sociale et professionnelle de jeunes suivis par une Mission Locale.

C’est un véritable honneur pour le Tonnerre de Brest d’avoir été retenu pour ce programme brestois, car au delà de nos activités sportives, nos différentes actions socio-éducatives auprès des jeunes brestois constituent notre ADN depuis toujours.
C’est avec fierté et avec grand plaisir que nous accueillerons dans les jours à venir un(e) jeune volontaire dans l’association pour l’accompagner et l’aider dans son projet personnel.

Le programme « AIRE 21 » ® (« Actions Intergénérationnelles pour la Réussite Éducative au 21° siècle ») est directement issu du programme « Solidâges 21 » ® (« Solidarités entre les âges pour le 21° Siècle »), qui lui est devenu un programme transversal majeur de France Bénévolat après son initialisation en 2010.

Ce nouveau programme « associé », initié début 2013, se situe sur 4 des 12 domaines d’action de la solidarité intergénérationnelle :
o Accompagner la scolarité,
o Engager un parrainage ou un tutorat de jeunes,
o Transmettre des savoirs et des savoir-faire,
o Monter un projet en milieu scolaire.
Il se situe comme une volonté de renforcer la place du bénévolat, et donc des associations, en complémentarité avec les approches plus pédagogiques innovantes internes aux établissements d’enseignement ou dans les structures d’insertion, sur ces 4 champs précis de la solidarité intergénérationnelle.
Ce programme se donne pour objectifs de contribuer à un effort national d’innovations, de capitalisation et d’échanges « de bonnes pratiques », à l’égard de 2 cibles prioritaires :
a) les jeunes « en risque de décrochage», dont les enseignants repèrent assez tôt qu’ils sont mal à l’aise avec des approches pédagogiques classiques et qu’une « formation expérientielle » pourrait valoriser et leur donner confiance en eux, d’où l’intérêt de les impliquer dans des projets associatifs, en partenariat avec des associations locales ; il peut s’agir également de jeunes qui n’ont pas a priori de difficultés « supérieures à la moyenne », mais qui sont en risque d’auto-dévalorisation, du fait de leur situation, dans des contextes sociaux ou territoriaux stigmatisants (cf. expériences d’associations telles que Actenses ou Ambitions Campus). Sur cette cible, les partenaires naturels sont des lycées professionnels ou d’enseignement général. Un développement important est en cours avec les Apprentis d’Auteuil mais également plusieurs établissements scolaires (en privilégiant les lycées).
b) les jeunes, un peu plus âgés, en situation d’insertion sociale et /ou professionnelle difficile, et accompagnés le plus souvent par les Missions Locales et/ou les associations spécialisées (AGIR abcd, EGEE, ECTI et les très nombreuses associations d’insertion ou d’insertion par l’économique, dans lesquelles de très nombreuses entreprises sont elles-mêmes impliquées). Sur cette cible, les partenaires naturels sont les Missions Locales.

 

Les quatre principes d’actions suivants ont été retenus pour la mise en place du programme, souvent à partir de la demande d’une Mission Locale ou d’un établissement d’enseignement :

1) rendre acteurs et proactifs les jeunes eux-mêmes, dans la recherche de missions bénévoles, de propositions de projets collectifs d’intérêt général, voire de création d’associations ;

2) sensibiliser au maximum des associations du territoire à l’enjeu et l’intérêt de la démarche proposée, d’abord pour les jeunes mais également pour elles-mêmes ;

3) valoriser les compétences ainsi acquises via le « Le Passeport Bénévole » ®, de telle sorte que les jeunes impliqués aient une meilleure image d’eux-mêmes et apportent ainsi la preuve de leur compétence ;

4) progressivement, mobiliser sur cet objectif commun, l’insertion sociale et professionnelle des jeunes : les associations, la Mission Locale, les collectivités territoriales, les entreprises locales et France Bénévolat en tant que réseau d’associations.